Jour 77 : Oktoberfest.

J'ai fait des fêtes de village. J'ai vu les féria de Mont de Marsan, et j'ai bu du Beaujolais Nouveau place Saint Pierre. Mais je crois que rien ne prépare à la fête de la bière à Munich.

Mercredi, Etape 1 : Départ pour Regensburg, en Bavière. Quelques soucis de voiture et un trajet plus long que prévu (7h en tout), mais on finit par arriver et j'ai essayé mon premier vrai restaurant Bavaroi. Soyez jaloux des prix de la bière (1ères lignes) :


Petite promenade nocturne dans la ville. C'est un endroit super, très typique du sud de l'Allemagne. Une petite ville médiévale, pleine de petites rues pavées et de maisons de toutes les couleurs, j'adore. Et même si on n'est pas si près que ça de Munich, tous les magasins vendent les tenues spéciales bavoiroises. Et j'ai appris que pour une fille le tablier veut tout dire : selon le côté où on fait le noeud, on est soit célibataire soit mariée. J'aurais aimé m'acheter une robe, mais elles sont hors de prix.


Jeudi, Etape 2 : Debout pour prendre le train assez tôt. On en a pour une heure et demi, mais on est plongé dans l'ambiance dès la gare de Ravensburg. Tout le monde est déjà en tenue sur le quai, pour beaucoup avec une bière à la main (et il est 9h30...).


On arrive à Munich un peu avant midi. On fait une station de métro pour se rapprocher de là où on doit aller. le métro est archi plein, mais tout est très bien organisé, et il y a de la sécurité partout.

L'Oktoberfest, c'est une immense fête forraine, mais remplie d'adultes. Il y a des manèges complètement fous, et des dizaines et des dizaines de stands. Je trouve que les bâtiments sont super et tès typiques, mais j'apprends qu'en réalité ils ne sont montés spécialement que pour ces deux semaines. Normalement à Munich à cet endroit là, il y a... juste rien. Là, il y a du monde partout, et pourtant c'est même pas midi, un jour de semaine. Tout le monde est habillé pour l'occasion, je me sens un peu la seule sans costume. 


Et l'Oktoberfest, c'est aussi et surtout plus d'une douzaine de tentes immenses, remplie chacune de plusieurs milliers de personnes. C'est tout simplement impressionnant. On trouve une place à l'extérieur d'une tente pour manger et boire notre premier litre de bière (ici, impossible d'avoir un verre plus petit). A l'intérieur, les vrais bavarois font déjà des concours : boire leur litre en moins de 10 secondes. Toutes les cinq minutes quelqu'un se lève sur une table, se fait encourager et hop ! descend tout d'un cul sec. Alors que pour moi, c'est tout juste l'heure du petit dej !


 Voilà à quoi ça ressemble l'intérieur d'une tente vers 14-15h :



Il ne faut pas s'attarder dehors trop longtemps : vers 15h les tentes sont déjà trop pleines de monde et elles ferment leurs portes.

Et voilà à quoi ça ressemble à 19h... :

video

J'ai passé la journée à me demander comment c'est possible un truc pareil, vraiment. Et ça se déroule sans encombre (ou vraiment très peu) : pas de bagarre, pas de gens qui tombent des bancs et se blaissent, juste des dizaines de bavarois qui trinquent toutes les minutes.

Bref, j'ai passé une super journée, juste hallucinante.

Etape 3, Vendredi : La journée est difficile, parce qu'on a quand même bu 4L de bière (chacun) la veille, et qu'il faut amener la voiture au garage à 8h pour être sûr qu'elles soient réparée pour qu'on puisse repartir en fin de journée. On est quand même sortis se promener à nouveau dans Regenstburg. C'est vraiment un super endroit que je recommande à toute personne qui va faire un petit tour en bavière.


On est bien rentré vendredi soir. Mais j'ai toujours mal à la main, dans le creux entre mon index et mon pouce, d'avoir porté toutes ces bières.

J'ai donc vraiment aimé aller à l'Oktoberfest, je pense y retourner l'année prochaine. Mais il faut donc que je réserve dès le mois prochain un endroit pour dormir, parce que faire 3h de train dans la journée c'était un peu dommage. Si des gens sont intéressés, dites le moi, pour que je sache quelle taille de chambre je dois réserver dans une AJ !

Jour 72 : Y a pas de mal à se faire du bien.

Je vous écris à tous un petit mot parfaitement inutile à mon retour de mon entrainement hebdomadaire de basket - badminton (déplissez vos yeux et fermez la bouche, vous avez bien lu).

Aujourd'hui est le jour béni où j'ai enfin acheté un presse agrume électrique. J'ai également acheté des petits moules à mettre dans la poèle pour pouvoir faire des pancakes (passons s'il-vous-plait sur le fait qu'ils sont en forme de coeur). Et donc j'annonce officiellement le grand retour des brunchs du dimanche matin chez moi. Oh oui, venez à Bielefeld et vous vous remplirez la panse de ce repas (le seul que je sache faire) désormais célèbre dans sa catégorie !


Jour 71 : L'Art et le Soleil

Oh la la, une semaine que je n'ai pas raconté ma vie ? Mais qu'est-ce qui m'arrive ?
Bah rien en fait, c'est bien pour ça.

Si quand même : le soleil est de retour ces derniers temps, et franchement c'est un vrai plaisir. J'ai pu admirer mon premier, tout premier, grand ciel bleu. ça n'a pas duré longtemps puis faut dire qu'on en pofite moyen quand c'est sur le trajet pour aller bosser mais quand même : soleil tu existes.

J'en ai donc profité cette semaine pour aller boire un coup avec une amie ici :


Et hier, je suis allée me promener en ville car ce weekend, c'était "Offene Ateliers". Je ne savais pas mais il y a dans Bielefeld pas moins de 63 artistes qui ont ouvert leurs ateliers ce weekend aux habitants de la ville. La plupart du temps ces gens travaillent chez eux et ont donc ouvert leurs maisons farfelues et remplies d'oeuvres, avec des petits fours dans les cuisines. Je n'ai pas tout visité bien sûr, mais c'était mignon et ça permet de se promener dans des quartiers résidentiels plutôt jolis que je ne connaissais pas. Je n'ai pris que quelques photos - parce que je pense que ça ne se fait pas trop de photographier leur travail ni leurs intérieurs - et puis ce sont des photos iPhone, alors ça ne sera probablement pas suffisant pour vous donner une idée de l'atmosphère... Mais vraiment c'était très sympa, et très intéressant.

Jour 64 : Viens boire un p'tit coup !

Hier, je suis allée au marché du vin. J'ai surtout bu et pas vraiment pris des photos, mais je vous montre et je vous en parle pour que vous soyez jaloux de tout ce qui se passe dans mon nouveau pays. En gros il y a eu des tentes toute la semaine sur la vieille place du village, et sous ces tentes plein de vins allemands à essayer. Et j'ai découvert que les vins allemands sont plutôt bons ! (au moins les quatres premiers que j'ai essayés, c'est plus difficile de se rappeler des suivants). On a aussi eu de la chance : il a fait un temps super, idéal pour rester assis dehors à déguster.
Hier c'était aussi le jour où le théâtre de la ville a organisé un tas d'activité. J'ai donc assisté à une vente aux enchères des costumes et accessoires qui ne sont plus utilisés, et à un super concert donné sur la scène du théâtre.

(Et je viens d'être interrompue dans le chargement des photos par ma propriétaire qui m'a amené une énorme part de gateau).




Jour 61 : Ma couette, c'est ma maison.



Et voilà, je suis guérie. Demain je sors de ma couette et je vais même aller dehors, youhou !

Jour 60 : Un peu d'humour ne fait jamais de mal


Je sais que pas beaucoup de gens vont comprendre cette blague, et que encore moins vont en rire.
J'm'en fiche, j'ai passé la journée sous la couette, je m'ennuie, et il était temps que je me plaigne.

Oh, et si vous voulez me faire livrer un scanner, ça vous évitera d'avoir des mauvaises photos de mes dessins. Parce que vous échapperez pas à mes dessins, alors je dis ça pour vous hein.

Jour 59 : Ce que j'aime dans mon quotidien (1)

... C'est le trajet que je fais pour aller jusqu'au tram. Je vous ai déjà dit que je vis dans une rue on ne peut plus résidentielle (pour pas dire chiante) ? Et bien dans cette rue et à deux pas de chez moi, il y a une église. Et derrière cette église commence un parc, assez grand, qui mène directement à l'arrêt du tram. C'est champêtre et buccolique, et tout mignon, et ça réveille mon amour de la nature. J'aime bien les parcs qui sont près de chez moi (et ils sont nombreux) parce qu'il y a un vrai effort d'entretien, et plein de choses disponibles, comme des jeux pour enfants, mais aussi des bacs de saut en longueur, des tables de ping pong, des pistes de course, des paniers de basket et j'en passe.

Bon c'est un peu de la triche parce que je ne prends pas le tram tous les jours - je vais à la fac à pieds pour satisfaire la petite voix dans ma tête qui me dit de faire du sport - mais je le prends assez souvent pour qu'on puisse quand même parler de "mon quotidien". Alors chipotons pas hein.


Sur ce, il est 22h et je vais au lit. Je suis malade, et je ne sais pas si c'est une flémingite aigue dû à la reprise du boulot, ou un contre coup d'avoir trouvé mon premier cheveu blanc hier. *soupir*

Jour 57 : Retour de vacances

Et voilà, je suis bien rentrée de vacances. J'étais dans le train à Paris ce matin à 6h, inutile de dire que ça pique un peu et que je ne suis pas au top de ma forme. Mais j'ai passé deux semaines super, avec des moments géniaux à Londres comme à Paris. En plus, j'ai enfin revu le soleil et le ciel bleu, puisqu'il a fait très beau tout le temps que j'ai passé dans la capitale. (A Londres non, hein, faut pas trop en demander non plus).

Quelques photos de vacances pour les plus curieux :


 Sur ce, c'est l'heure de se faire à l'idée que demain faut reprendre le travail.